Bases de la sécurité des véhicules électriques dans l'atelier - Partie II

Bases de la sécurité des véhicules électriques dans l’atelier – Partie II

Rester en sécurité lorsque vous travaillez sur un véhicule électrique nécessite le bon équipement d’atelier ainsi que le bon équipement de protection individuelle (EPI) et les raccourcis ne sont tout simplement pas une option. Jetons un coup d’œil à tout ce dont vous aurez besoin.

Nous commencerons par les EPI et les gants de protection électrique. Des gants d’isolation électrique de classe zéro, évalués à 1 000 volts, sont requis pour l’entretien des véhicules électriques. En termes simples, ces gants empêchent la haute tension de passer entre vos mains et doivent être testés chaque fois que vous les utilisez, en vérifiant la présence d’un trou ou de tout dommage qui pourrait permettre à la tension de passer à travers un gant. Un isolant est le moyen le plus efficace d’y parvenir. Les gants isolants doivent également être propres et secs afin qu’il n’y ait aucune substance conductrice permettant à la haute tension de passer de l’extérieur du gant jusqu’au bras. Traitez ces gants de sécurité avec une extrême prudence. Ils peuvent être facilement endommagés et sont sensibles aux rayons UV, ils doivent donc être stockés dans un environnement sombre et sec. Un sac ventilé résistant aux UV est la meilleure option. Les gants de sécurité doivent également être recertifiés tous les six mois. Vous les porterez également avec un gant extérieur en cuir pour les protéger, la plupart préférant porter un gant intérieur en coton comme doublure pour permettre à vos mains de respirer.

En plus des gants, des lunettes de sécurité et des écrans faciaux sont recommandés, ainsi que des vêtements qui ne brûlent pas facilement, comme le coton. Des chaussures homologuées pour les risques électriques sont également recommandées, car elles ne permettront pas à l’électricité de circuler dans la zone de travail où se trouve le véhicule. Celui-ci doit être clairement marqué et isolé à l’aide de cônes ou de supports de sécurité brillants et de ruban adhésif pour avertir tout le monde que des travaux sont en cours sur le système haute tension. Il est également nécessaire de disposer d’un crochet de sécurité, également appelé crochet de sauvetage. Ainsi, si un technicien entre en contact avec de la haute tension, un autre technicien peut utiliser le crochet pour l’éloigner physiquement du véhicule. Pour cette raison, il est recommandé d’être présent à deux lors de travaux sur le système haute tension d’un véhicule électrique.

Tester des tensions élevées à ces niveaux nécessite un multimètre et des cordons de test de catégorie trois. Un compteur qui n’est pas conçu pour gérer la haute tension présente un risque d’arc ou de transfert de haute tension. Puisque nous parlons de multimètres, un millimètre est nécessaire pour tester certains circuits en raison de la précision accrue requise, et un compteur parfois appelé compteur d’isolation est nécessaire pour vérifier les défauts d’isolation dans le moteur d’entraînement ou les câbles.

L’approbation des compteurs est une autre exigence. Lorsque vous effectuez un test sous tension, vous l’utilisez pour vérifier le fonctionnement du multimètre à la tension que vous testez. Ensuite, après avoir confirmé que les circuits haute tension sont coupés, vous l’utilisez pour vérifier à nouveau le compteur afin de vous assurer qu’il lit toujours et fonctionne correctement. Des outils non conducteurs, dont il existe deux types différents, isolés ou composites, sont nécessaires pour certaines procédures où il existe une possibilité de contact avec un circuit sous tension. Les outils isolés sont des outils standards dotés d’un revêtement non conducteur. Les outils composites sont fabriqués à partir de matériaux composites solides, durables et non conducteurs. De nombreuses entreprises proposent une gamme de clés, tournevis, dépliants, cliquets, douilles et rallonges d’un type ou d’un autre. J’ai déjà mentionné que la technologie EV est une technologie sûre. Tant que vous suivez les instructions du véhicule électrique pour tester et désactiver les circuits à aigle élevé si nécessaire et que le véhicule électrique est aussi sûr à utiliser que n’importe quel autre véhicule sur la route, vous devrez absolument utiliser l’EPI approprié et vous aurez besoin de ceux-ci isolés. instruments.

Mais j’aime souligner que lorsque vous travaillez sur l’un des systèmes électriques après la mise hors tension du circuit haute tension, vos outils manuels habituels fonctionnent bien. À ce stade, beaucoup de gens perçoivent une lutte sans fin avec des gants et des outils gros et encombrants qui ressemblent à des jouets d’enfants. Ce n’est pas nécessaire. Une fois le système haute tension hors tension, le danger disparaît. Maintenant que vous savez comment tester la haute tension, examinons d’abord l’équipement de levage. L’utilisation d’un pont élévateur de véhicule certifié ALI approprié est essentielle. Il doit être conçu pour supporter le poids supplémentaire d’un véhicule électrique, et les bras de levage doivent se rétracter et s’étendre suffisamment loin pour engager en toute sécurité les points de levage recommandés par le fabricant sur les véhicules électriques. Ces points se trouvent souvent sur les rails latéraux ou les longerons du cadre juste à côté de la batterie, ce qui rend impératif que les adaptateurs de levage soient placés correctement pour votre sécurité et pour éviter d’endommager la batterie.

Votre pont élévateur doit être équipé d’un système de retenue à bras oscillant solide pour maintenir les bras en place pendant l’entretien. Les bras de levage et les dispositifs de retenue des bras oscillants ainsi que les adaptateurs de levage réglables sont essentiels dans cette situation car vous souleverez le véhicule sur le bord des soudures de ramassage. Pour vider la batterie, vous devez vous assurer que les coussinets de levage sont bien et solidement engagés et que les bras ne bougeront pas. Certains constructeurs automobiles disposent de points de collecte différents pour l’entretien des batteries haute tension et pour l’entretien de routine. Ils peuvent également nécessiter des adaptateurs spéciaux. Consultez le manuel d’entretien de votre véhicule pour vous assurer qu’il est temps de retirer la batterie. Vous aurez besoin d’une table élévatrice à batterie adaptée au travail. Pensez-y : une batterie de véhicule électrique peut peser entre 1 000 livres et plus de 2 000 livres. De plus, toutes les batteries peuvent être équilibrées de manière égale.

Non seulement une table élévatrice doit être capable de supporter le poids de la batterie, mais elle doit le faire tout en offrant la stabilité nécessaire pour manipuler une batterie potentiellement déséquilibrée tout en vous permettant de la retirer du dessous du véhicule. Seul le poids est un facteur, mais il est tout aussi important de ne pas endommager la batterie de quelque manière que ce soit. Les dommages physiques dus à une chute de la batterie ou même des dommages apparemment mineurs dus à un levage inapproprié peuvent provoquer des courts-circuits internes, susceptibles de provoquer un incendie. Dans certains cas, cela peut prendre de 12 à 15 heures pour allumer un incendie. Lors de l’installation d’une batterie, la table de levage est tout aussi importante afin que vous puissiez aligner correctement la batterie sans endommager les connexions électriques ou vous-même. Les raccourcis EPI ne sont pas une option. Les raccourcis matériels ne sont pas une option. L’utilisation de l’équipement approprié pour soulever le véhicule et retirer la batterie peut éviter tout dommage à la batterie et tout accident.

Cette vidéo est sponsorisée par BendPak.