DTNA-battery-repurpose

DTNA prévoit une seconde vie pour les batteries de véhicules électriques commerciaux

Daimler Truck North America (DTNA) a déclaré qu’il s’engage à réduire son empreinte carbone mondiale en intégrant une approche globale d’économie circulaire dans ses opérations, en se concentrant sur la réparation, la remise à neuf, la réutilisation et le recyclage des matériaux des batteries lithium-ion utilisés dans tous les véhicules électriques DTNA. .

Grâce à une technologie de pointe, DTNA a déclaré pouvoir discerner lorsqu’une batterie lithium-ion ne répond plus aux normes requises pour l’utilisation d’un véhicule. Cette information guide la décision sur le processus optimal pour maximiser les matériaux pour une seconde vie, avec une priorité de réparation autant que possible, a déclaré l’entreprise.

Alors que les batteries font l’objet d’une attention particulière en raison de l’utilisation de métaux des terres rares tels que le cobalt et le nickel, DTNA a déclaré que son approche s’étend à tous les composants des produits électriques.

« Dans le cadre de notre engagement à maximiser les cycles de vie des matériaux, nous évaluons méticuleusement les implications environnementales et éthiques depuis l’approvisionnement jusqu’à la post-production », a déclaré Rakesh Aneja, vice-président et chef du groupe de transformation zéro émission de DTNA. « Notre objectif principal est de réparer les matériaux de nos batteries lithium-ion et de réduire la consommation de nouvelles ressources. »

DTNA a déclaré que lorsqu’une batterie ou un composant de véhicule électrique est irréparable, il entre dans le processus de remise à neuf dans les sites existants de Detroit Diesel Remanufacturing aux États-Unis, comme l’installation récemment agrandie de Hibbing, dans le Minnesota, avec une réutilisation intentionnelle dans les véhicules. Ce processus implique un démontage partiel, le remplacement des modules et des tests rigoureux pour une fiabilité optimisée, selon l’entreprise. Tous les produits reconditionnés sont mis à jour avec les dernières technologies et doivent respecter ou dépasser les nouvelles normes de produits pour être réintroduits sur le marché.

Les produits reconditionnés constituent une solution rentable qui améliore le coût total de possession, bénéficiant à la fois aux clients de DTNA et à l’environnement, a déclaré la société. Aujourd’hui, les principaux composants des véhicules électriques à reconditionner sont les batteries Detroit et l’eAxle, avec un potentiel d’expansion à l’avenir.

DTNA s’est associé à Nuvation Energy pour piloter un système de stockage d’énergie par batterie (BESS) conçu pour faciliter les scénarios de recharge, de réduction des pointes, de stockage de secours et de micro-réseau. L’entreprise affirme que cette solution lui permet de réutiliser des batteries qui ne peuvent pas être réutilisées dans un véhicule.

DTNA a déclaré avoir également créé un processus en partenariat avec Li-Cycle, une entreprise de récupération de batteries lithium-ion, pour recycler de manière responsable les matériaux critiques de qualité batterie pour les batteries en fin de vie. Selon Li-Cyle, il utilise une méthode respectueuse de l’environnement et sûre qui recycle les batteries dans une solution à base de liquide, atteignant un taux de récupération allant jusqu’à 95 % pour réintégrer les matériaux critiques dans la chaîne d’approvisionnement des batteries, tout en produisant une décharge d’eau minimale. .

Depuis 2006, DTNA a déclaré accorder une grande priorité à la mise en place de solutions de recyclage au sein de ses installations de fabrication. Les premières initiatives, telles que l’obtention de la certification ISO 14001 dans chaque usine aux États-Unis et au Mexique d’ici 2008 et le statut zéro déchet mis en décharge dans toutes les usines d’ici 2017, soulignent son engagement en faveur de pratiques durables, a déclaré DTNA.

DTNA vise à atteindre la neutralité carbone pour tous les nouveaux produits et services provenant de fournisseurs directs en Europe, aux États-Unis et au Japon d’ici 2039. Dès 2020, l’usine de fabrication de camions de Portland, où sont construits les Freightliner eCascadia et eM2, a atteint la neutralité en CO₂. production en réduisant la consommation d’énergie et en compensant les émissions sur site. DTNA a déclaré qu’elle prévoyait toujours d’atteindre une production neutre en CO₂ dans toutes ses usines de fabrication de camions restantes d’ici 2025.